L'AÉRODROME DE MORLAIX PLOUJEAN

À Morlaix, la tradition de l'aviation naît avec le siècle : le premier meeting aérien est organisé en 1911 au-dessus de l'hippodrome de Langolvas. Il faut pourtant attendre 1939 pour que la ville se dote d'un aérodrome sur l'insistance des responsables de la Chambre de commerce et d'industrie qui pressentent l'importance du transport aérien pour le développement de la région. L'équipement est implanté à la lisière de Morlaix sur le plateau de Ploujean : il comporte une pelouse de 33 hectares, une aérogare et un hangar de 20 mètres x 30 mètres.
 
L'année même de l'ouverture, l'aérodrome accueille une personnalité légendaire : Charles Lindbergh, dont la signature est conservée dans le Livre d'Or.

Sous l'Occupation, l'outil, réquisitionné par les Allemands, est transformé en aérodrome militaire. La Luftwaffe construit une piste bétonnée de 1 200 mètres par 60 mètres, des chemins de roulement et d'accès et de nombreux hangars et bâtiments à usage technique.
 
Morlaix bénéficie alors d'un équipement d'une qualité rare en province, mais à leur départ, les militaires détruisent l'ensemble des installations ; seule demeure la piste, endommagée.
 
En 1952, après une période de léthargie, faute d'infrastructures, la CCI obtient de l'Etat une extension de l'aérodrome. Sa superficie est alors portée à 85 hectares. Dédié d'abord à une activité non-commerciale, en raison de l'absence d'équipements spécifiques, l'aéroport met à profit la restauration de sa piste pour se lancer dans le trafic charter de fret et de passagers.
 
En 1966, la Chambre de commerce et d'industrie de Morlaix devient gestionnaire de l'aéroport.
 
En 1972, une ligne régulière Morlaix-Saint-Brieuc-Paris, est mise en service mais la tentative est de courte durée. Ponctuellement, des charters sont affrétés pour les décideurs économiques et une première entreprise est constituée sur la base de cette activité en 1973 : Bretagne Air International. Cette entreprise prend définitivement son envol en 1977 quand la CCI de Morlaix entre à son capital à hauteur de 67 % : la saga Brit Air commence...
 
En 1979, une ligne à destination de Londres est lancée puis transférée en 1987 sur l'aéroport de Brest-Guipavas. Après avoir connu un développement spectaculaire, Brit Air se rapproche d'Air France, qui finit par acquérir la compagnie première.
 
Brit Air conserve son siège et son centre de maintenance technique à Morlaix.
 
S'appuyant sur la croissance de l'entreprise, la plate-forme aéroportuaire morlaisienne s'est progressivement spécialisée dans la maintenance aéronautique et la formation des personnels navigants, domaines où son expertise est désormais reconnue. Chaque année, le Centre ICARE, filiale spécialisée de Brit Air, reçoit des stagiaires en provenance de tous les continents; ils étaient 4000 en 2006.
 
Pour densifier l'offre de formation aéronautique sur le site la CCI a contribué avec les acteurs de l'Éducation nationale et du Conseil régional à implanter un BTS de maintenance aéronautique sur le site de l'aéroport.
 
En 2007, l'État transfère la propriété de l'aéroport à Morlaix Communauté.
 
En 2013, Brit Air fusionne avec Régional et Airliner pour devenir Hop, filiale d'Air France.

L'aéroport de Morlaix s'étend sur une centaine d'hectares.

BREIZH AIRSHOW  -  Tous droits réservés

© 2024

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez consulter les détails dans la politique de confidentialité et accepter le service pour voir les traductions.